Ressources. J’archive, je me pose des questions, je stocke tout ici. J’écris, je note. Tout est très spontané. Récits. Je mets la main à la pâte. Je pose des questions. Elles me répondent. Elles m’aident. J’enregistre, je filme, je prends en photo. Elles parlent. Elles expliquent. Elles vivent. Participer. Je me suis trompé, j’ai oublié, je dis n’importe quoi. Je n’ai pas tout lu, je n’ai pas tout compris. Et heureusement, je ne suis pas toute seule.
Antichambre
Antichambre
Janvier 2017, je rédige la première note qui me servira à commencer Antichambre. Sous forme de journal, de sources externes ou encore d’enregistrements audio et vidéo, j’alimente doucement cet espace qui m’aide à sortir la tête de l’eau lorsque je bois la tasse trop longtemps. Des gros mots qui font peur et qui ont tous à voir à un moment ou à un autre avec les femmes. Ses formes et ses moyens de retranscription vont de l’image au texte, du témoignage à l’interview ou encore du dictionnaire au journal intime. Elle donne la parole à l’individu puis au groupe et s’intéresse autant aux phénomènes globaux qu’aux anecdotes quotidiennes. Les données s’ajoutent, s’accumulent et parfois se répondent. L’ensemble du contenu proposé n’est pas exhaustif et n’a pas pour vocation de l’être. antichambre propose une version non linéaire de l’histoire des femmes : une histoire incarnée, vécue et racontée.
L'ère du témoin
L'ère du témoin
est un terme que j’emprunte à Françoise Thébaud et Geneviève Dermenjian et renvoie à un impératif social de mémoire et de construction du souvenir. Le témoignage propose une histoire proche des réalités vécues et permet d’accéder à des phénomènes habituellement innaccessibles puisque bien souvent jugés trop personnels. Cependant, il n’est pas question d’écrire une nouvelle histoire sinon de la raconter autrement, depuis des contextes très précis : faire usage de sources particulières et adéquates à certains objets de recherche.La construction d’un objet de mémoire se compose de fragments de témoignages singuliers qui, une fois assemblés, forment un objet commun.